Actualités Flash

Bonjour et bienvenue sur la nouvelle version du site !

 

Calendrier concerts

Septembre 2017
D L Ma Me J V S
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Suivez Moi ....

Je vous invite à me suivre sur les réseaux sociaux

Connexion

select1.jpg

"Pièces d'orgue de Guillaume Gabriel Nivers".4 toiles

Marc Antoine Charpentier : Messe pour le Port Royal H.5 et Motets.
Guillaume Gabriel Nivers : Pièces pour orgue .
Frédéric Muñoz (Orgue Micot-Formentelli 1771-1982 de Saint Pons de Thomières, Hérault).
Ensemble Arianna , Marie-Paule Nounou (continuo et direction).
1 CD ARION ARN 68714 (distribué par Abeillemusique.com).
Texte de présentation en Fançais et Anglais.
Enregistré en Juillet 2005 – Minutage : 1 H 16’ - DDD.

Présentation de l'album ici : https://www.youtube.com/watch?v=gffQrTesB0g

 

CRITIQUES: 

  • "Qui connaît aujourd’hui la cathédrale de Saint Pons de Thomières, l’un de ces nombreux petits « évêchés crottés » du sud-ouest de la France ? Par nostalgie d’une cour devenant trop lointaine, ses évêques successifs au XVIII° siècle ont transformé la vieille et sévère bâtisse en un réplique fidèle de la chapelle royale de Versailles, dans une débauche de marbres et d’ors baroques. Un orgue majestueux, de Jean baptiste Micot, y est intronisé en 1771 juste au dessus du maître–autel (comme au château !), et c’est ce sublime instrument que touche ici Frédéric Muñoz pour les alternances liturgiques de la Messe pour le Port Royal.
    Le choix de cette œuvre vocd19cale se révèle très pertinent pour stimuler les merveilles sonores de l’instrument : la partition précise en effet les improvisations de l’organiste attendues en alternance. Elles sont ici réalisées par l’emploi de versets tirés pour l’essentiel des livres de Nivers, nous faisant admirer tour à tour les grands plein-jeux et les récits d’anches (une mention toute spéciale pour la touchante Fugue de cromatique de la communion). […] Au regard des voix matures, charpentées et timbrées de leurs devancières, les jeunes damoiselles d’Arianna font un peu figure de petites conventines, mais leur beau naturel et leur simplicité de bon aloi ne conviennent-ils pas au plus au point à cette messe sévère, écrite pour le couvent parisien où était entrée l’une des sœurs de Charpentier ? ". Henri de Villiers (Revue Diapason : Octobre 2006)

  • "Charpentier proches des Jésuites, composait aussi pour les religieuses de Port-Royal - non pas Port-Royal des Champs, mais du faubourg Saint-Jacques -, lesquelles avaient pris un peu de distance envers le jansénisme et chantaient admirablement : voilà le contexte de cette musique volontairement sobre, les religieuses parisiennes n’ayant pas renoncé à leur idéal monastique.

    L’interprétation de l’Ensemble Ari

    " Les voix sont remarquables..., bien posées, précises. Elles font revivre la chant du Grand Sièle. La Messe pour le Port Royal nécessite une très grande sûreté de la part des interprètes, fruit de l'excellent travail de Marie-Paule Nounou. Frédéric Muñoz a le sens de la mesure. Sa technique et son toucher de l'instrument sont irréprochables, de même que son sens de la registration qui témoigne d'une connaissance approfondie de la musique, de l'époque et des instruments." (Jean-Marie Schreiber - l'Alsace 27/09/2005)

  • anna de Marie-Paule Nounou offre la probante image d’un office de la fin du XVII° siècle dans un monastère de femmes. L’écriture monodique (le chœur compte ici sept voix) est rehaussé d’un continuo à l’orgue particulièrement dynamique mais aussi de vocalises et d’interventions solistes.
    Frédéric Muñoz dont on apprécie l’écoute intériorisée, retrouve l’orgue de Saint-Pons pour un vaste ensemble de pièces empruntées aux trois Livres de Nivers (plus un Récit de tierce en taille de Lebègue). Si le tempo est globalement modéré, l’intensité spirituelle et l’énergie rythmique sont en pure harmonie avec l’engagement des voix." Michel Roubinet (Le Monde de la Musique Octobre 2006 Quatre étoiles) .

  • "Côté orgue, on connaissait à la fois la richesse et le caractère bien typé de l’instrument de Saint Pons de Thomières et le talent du titulaire de Saint Guilhem le Désert. Son jeu se caractérise principalement par la recherche de l’expressivité, obtenue par une grande liberté rythmique, appuyée sur un réel sens du toucher. Ces qualités sont essentielles, faut-il le souligner, dans l’accompagnement de chanteuses aussi souples et flexibles." Jean Ferrard (le magazine de l’orgue Mars 2007)

  • " Parfaitement initiées aux conventions de l’ornementation baroque, les jeunes filles d’Arianna restituent cette musique avec beaucoup de naturel et d’engagement."  Peter Weinmann (le tuyau mars 2007)
 

Prochains Concerts

21 Sep 2017
15:00
Temple d'Alès
Alès : Temple Protestant

23 Sep 2017
10:00
Orgues en Belgique
Liège et Anvers

03 Déc 2017
17:00
Eglise Notre-Dame du Lac
Lunel (Hérault)